Découvrez l’exposition Lynne Cohen – Troubles en vidéo !

Découvrez l’exposition « Lynne Cohen – Troubles », ouverte du 25 mars au 29 avril 2021 à la galerie Art et Essai de l’université Rennes 2, à travers cette première vidéo.  

Ce premier film dévoile le montage et les coulisses de l’exposition « Lynne Cohen – Troubles ». Une présentation du travail de Lynne Cohen et Jean-Charles Remicourt-Marie accompagne les images de la galerie Art et Essai.

Une vidéo produite par le Musée d’application MAE. Écrite et réalisée par Antoine Bouchigny, Enora Le Beus, Hugo Martinez et Benoît Razafindramonta.

Date : 31/03/2021

COLLECTE DE PHOTOS #collectelynnecohen

Du 5 février au 5 mars, une collecte de photographie a été mise en place sur nos réseaux sociaux avec le hashtag #collectelynnecohen. Amateur.rice.s ou professionnel.le.s devaient s’inspirer du travail de Lynne Cohen afin de réaliser leur propre photographie d’intérieur privé ou public dépourvu de toute présence humaine. Cette restitution aura pour forme finale un objet imprimé qui sera visible lors de l’exposition. En attendant, vous trouverez ci-dessous les images des participant-e-s à cette collecte :

Merci à tous.tes ceux.elles qui ont participé à cette collecte !

L’exposition Lynne Cohen – « Troubles » du 25 mars au 30 avril 2021 à la Galerie Art & Essai à Rennes !

 Chaque année, les étudiant·e·s de la promotion du master Métiers et arts de l’exposition de l’université Rennes 2 organisent une exposition mettant en valeur le travail d’artistes d’envergure internationale comme Marie Voignier en 2020 (Il n’est pas question d’explication), Zineb Sedira en 2019 (Outside the Lines​) ou encore Sammy Baloji en 2018 (Arracher quelques bribes précises au vide qui se creuse​). Du 18 mars au 30 avril 2021, l’exposition est consacrée à l’œuvre de Lynne Cohen, avec une ouverture sur le travail de l’artiste Jean-Charles Remicourt-Marie. Elle se tiendra à la Galerie Art & Essai, sur le campus Villejean.

Lynne Cohen est née en 1944 à Racine (Wisconsin). Après une formation artistique dans le Wisconsin consacrée principalement à la sculpture, elle étudie à l’Université d’Ann Arbor dans le Michigan puis à Londres. C’est en 1971 qu’elle commence la photographie en utilisant la chambre. En 1973, elle part pour le Canada et s’y installe de façon définitive (elle décède à Montréal en 2014). Pendant trente ans, elle capture des intérieurs domestiques et institutionnels qu’elle aborde comme des sculptures ou des installations « ready-made ». Les lieux photographiés sont décontextualisés et donnés à voir pour eux-mêmes, sans que leur fonction soit identifiable avec certitude. Un trouble s’installe. Lynne Cohen prend soin, avec espièglerie, de ne nous fournir aucune indication.

Avec malice et sans jugement critique, Lynne Cohen nous amène à reconsidérer des associations d’objets et dispositions incongrus, jusqu’à la fonction même des espaces. Les lieux créés par et pour des corps humains deviennent subitement des écrans de projection, à la merci de nos imaginations désorientées. Arrachés à nos rassurantes habitudes, ces espaces dépouillés provoquent un sentiment d’inquiétante étrangeté. Le travail de Jean-Charles Remicourt-Marie procède du même jeu. Chacune de ses œuvres met en scène des indices factices de récits contés qui restent énigmatiques. L’exposition “Troubles” amène à réfléchir sur la nature de nos espaces fabriqués environnants, mais aussi sur le monde que nous créons en les occupant.

Issues des collections du Frac Bretagne, du Frac Normandie-Caen et de la Galerie In Situ – fabienne leclerc, les photographies de l’exposition dépeignent des espaces tout autant attirants que déroutants. Cette sélection permettra aux spectateur.rice.s de découvrir le large panel de sujets déployés par la photographe, tout en préservant l’individualité de chacune. Deux œuvres de Jean-Charles Remicourt-Marie feront écho au travail de Lynne Cohen.

Une journée d’étude invitera à interroger le trouble provoqué par les photographies de Lynne Cohen. Des spécialistes de domaines tels que l’histoire de l’art, la sociologie, le cinéma ou encore la philosophie, interrogeront le moment où apparaît cette difficulté d’identification des lieux. La publication d’un ouvrage scientifique reprendra les thèmes abordés par son travail. En faisant appel à des auteur.e.s et à des artistes, cette édition se veut un prolongement de l’exposition.

La Galerie Art & Essai est actuellement fermée pour des raisons sanitaires. L’exposition sera toutefois accessibles aux professionnel.le.s exclusivement sur rendez-vous par téléphone au 06 26 41 44 77 ou via contactm2exporennes@gmail.com. Les visites se feront par groupe de 5 personnes maximum, dans le respect des gestes barrières du lundi au jeudi, de 9H à 17H (fermeture exclusive le 9, 19 et 30 avril). Des visites virtuelles seront également diffusées sur notre site et sur nos réseaux sociaux.

Biographie Lynne Cohen

Lynne Cohen © Andrew Lugg
Courtesy de l’Estate de Lynne Cohen et galerie In Situ – fabienne leclerc, Grand Paris

L’équipe du Master 2 MAE est heureuse d’annoncer que l’exposition annuelle de la promotion 2020-2021 est consacrée à l’artiste canadienne Lynne Cohen.

Lynne Cohen est une photographe nord-américaine née à Racine, Wisconsin, en 1944. Après des études à Londres et au Michigan, elle débute une carrière artistique en tant que sculptrice. À la fin des années 1960, dans une approche plus conceptuelle de la sculpture, elle délimite des espaces existants qu’elle juge extraordinaires, dans lesquels elle positionne le public afin d’en orienter le regard. Cette démarche la rapproche de la photographie, ce médium encore jeune dont les clichés envahissent le quotidien des Trentes Glorieuses – à l’instar des catalogues de vente de mobiliers d’intérieurs qui deviendront un sujet de prédilection de ses clichés.

La photographe dévoile son premier cliché en 1971, définissant les bases de sa pratique. Elle utilise la technique de la chambre photographique et effectue ses tirages en noir et blanc. Lynne Cohen cadre rigoureusement des lieux clos, choisis mais non modifiés, dans lesquels elle ne montre jamais de figure humaine. Elle cherche à enregistrer des espaces banals qui sont pour elle synonymes à la fois de fascination et de répulsion.

À partir de la fin des années 1970, l’artiste décide de quitter ces vues d’appartements privés pour diriger son appareil vers des lieux publics : halls d’immeubles, piscines, salles d’attente, lieux de travail. En 1982, elle commence à agrandir ses épreuves, afin d’en renforcer l’aspect sculptural et de permettre au spectateur d’entrer physiquement dans les lieux qu’elle photographie. Cette recherche dans son œuvre est approfondie lorsqu’elle effectue des tirages en couleur à partir de 1998. Cela permet un travail sur la lumière et la matière qui rend les lieux photographiés encore plus tangibles et immersifs. Son œuvre révèle un côté ironique de ces espaces, tout en conservant l’inquiétante étrangeté qui caractérisera son travail jusqu’à son décès en 2014, à Montréal.

Pour plus d’informations, Lynne Cohen est représentée par la Galerie In Situ à Paris : http://www.insituparis.fr